PubGazetteHaiti202005

Attaque contre le commissariat des Cayes, le RNDDH demande au commissaire  Richemond de  mettre l'action publique en mouvement contre Guy Philippe et consorts

Pierre Espérance, directeur exécutif RNDDH

Rebondissement dans le dossier de l'attaque armée  contre le commissariat des Cayes. Le RNDDH a écrit ce 19 février 2024 au commissaire du gouvernement des Cayes pour lui demander de mettre l'action publique en mouvement contre les auteurs de l'attaque armée perpétrée en  2016 contre le commissariat des Cayes ayant coûté la vie à au moins un policier et des blessés. 

« Dans la nuit du dimanche du dimnache 15 dimanche 15 au lundi 16 mai 2016, le complexe administratif des Cayes logeant le commissariat de police, la prison civile des Cayes et l'Unité départemente pour le maitien de l'ordre/Sud ( UDMO/SUD), a été l'objet d'une attaque armée. L’enquête policière qui s’en est suivie a abouti à l’interpellation de six (6) suspects répondant aux noms de Pierre Brenus DUREUS, Jean CEANCE, Mercidieu DOUYON, Claudy CHARLES, Wilnor DARY et Jean Claude ALCENAT », écrit le RNDDH au commissaire du gouvernement des Cayes Ronald Richemond.

De plus, dans le rapport d’enquête qui a été dressé en date du 23 juin 2016 par le Bureau des Affaires Criminelles de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (BAC / DCPJ), certains commanditaires de ladite attaque armée ont été identifiés nommément dont Guy PHILIPPE qui s’est avéré en être l’auteur intellectuel principal. Et, l’émission des mandats d’amener avait alors été requise aux autorités compétentes, poursuit  le Réseau de Défense des Droits de l'Homme. 

Dans sa lettre au chef du Parquet des Cayes, le RNDDH rappelle que le dossier a été confié à un juge d'instruction et depuis aucune suite, dit-elle, n'a été donnée au mépris de la loi. 

Voilà « Pourquoi, dans le strict respect des droits des victimes,  le RNDDH se fait le devoir d'en appeler à vous en votre double qualité de Maître de l'action publique et de Chef de la poursuite, à l'effet de poursuivre et de traduire en justice toutes les personnes impliquées dans cette attaque, qui, si elle continue de rester impunie, constituera une prime à la banalisation du droit à la vie et au respect de la personne humaine que l’État a l’impérieuse obligation de garantir, en vertu de l’article 19 de la Constitution. ». 

Cette lettre a été aussi envoyée au Doyen des Cayes en vue de la désignation d'un nouveau juge sur le dossier.

Le rapport de la DCPJ relatif à l'attaque meurtrière contre le commissariat des Cayes a été aussi communiqué au Parquet des Cayes et au Décanat. 

Guy Philippe qui vient de purger une peine de 6 ans d'emprisonnement aux USA après avoir plaidé coupable pour blanchiement des avoirs provenant de la drogue prône « une révolution pacifique » pour chasser Ariel Henry du pouvoir.  Des mouvements de protestation ont été lancées à travers le pays mais sans succès. Depuis le 7 févier, l'ancien rebelle qui dit avoir échappé à une tentative d'assassinat lors de l'attaque meurtrière contre les agents de la BSAP a disparu des radars. 

 

 

 

Par Gazette Haïti News

Politique

Culture

Economie

Sport